• A. C.


    votre commentaire
  • Sur la table, le pain a la couleur de la peau de cette fille dont j'ai oublié le prénom et qui m'avait dit qu'un jour je me souviendrais d'elle.

    Reste encore à mordre les corps caverneux de ma mémoire en mie et en miettes.

    Pain béni


    votre commentaire
  • Les Chroniques d'un père au foyer, chez Jacques Flament éditions.

     Les "Chroniques d'un PAF" à la radio

     

    On en a déjà parlé sur France Bleu Belfort Montbéliard, le jour de parution du livre, dans l'émission "Ils font bouger la Franche-Comté". On en parlera à nouveau sur les ondes !

    Il sera en effet question des Chroniques d'un père au foyer sur Virgin Radio Belfort Montbéliard, le 16 février 2017. La chronique de Cindy Pelletier, sur le livre et à partir d'une interview, sera diffusée à 12h et 20h.

    Et il en sera également question, lors de la matinale (le 6/9) du 17 février, sur Chérie FM Belfort Montbéliard, pendant les flash infos, à travers un entretien mené par Julie Naudin.

    Bref, une jolie tournée radiophonique !!!

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Jamais content

     A. C.


    votre commentaire
  • Chroniques d'un père au foyer, chez Jacques Flament Editions

    ♦ Un très bel article à propos des Chroniques d'un père au foyer, sous la plume alerte et bienveillante de Sophie Dougnac est paru dans l'édition du 31 janvier 2017 de L'Est Républicain. 

    A propos des chros

    Cliquer sur l'image pour lire l'article.

     

    ♦ Les chroniques ont également eu les honneurs de la télé, puisqu'un joli reportage, réalisé par Charles Behr et Maxime Meuneveaux, sur le sujet, a été diffusé aux informations régionales (19/20) sur France 3 Franche Comté, le 27 janvier 2017.

    A propos des chros


    Voir les infos régionales (le 19/20) du 27 janvier 2017, dans les titres et à la 12ème minute.



     


    2 commentaires
  • Une nouvelle sur le site des Editions de l'Abat-Jour

    Après ma contribution au numéro 20 de la revue L'Ampoule, les éditions de l'Abat-Jour ont publié sur leur site, ma nouvelle intitulée : Maquille. J'en suis très heureux et très fier.
    Une virée nocturne en forêt et en simili-Maserati, à suivre en accès libre, sur ces pages. Bonne route !


    votre commentaire
  • Chroniques d'un père au foyer, chez Jacques Flament Editions

    Je poursuis la présentation de mon recueil de chroniques, avec la quatrième de couverture !

    Chroniques d'un père au foyer, la 4ème de couverture

     

    Et voici la présentation de l'éditeur, Jacques Flament : 

    Chroniques d'un père au foyer, la 4ème de couverture


    votre commentaire
  • Chroniques d'un père au foyer, aux éditions Jacques FlamentAprès Import-Export et Le bunker, troisième témoignage, je suis fier de vous présenter Chroniques d'un père au foyer (avec une couverture bien colorée et "bédéesque" de ma fille aînée). Changement de registre et de ton, puisque je m'éloigne de la fiction (quoique) et qu'ici, la légèreté est de mise.
    Les lecteurs du blog et de ma rubrique Père ou fou à lier ne seront pas dépaysés. Le recueil en constitue la prolongation et l'aboutissement : une version imprimée corrigée, largement étoffée, qui, je l'espère, donnera le sourire.

    Le livre est à découvrir sur le site des éditions Jacques Flament, avec un extrait proposé. Vous pouvez, si vous le souhaitez, le commander directement sur le site (le moyen le plus simple et le plus rapide) ou bien passer par un libraire indépendant, qui ne manquera pas (s'il est consciencieux) de satisfaire votre demande. Vous pouvez aussi passer par moi si vous tenez à ce que je gribouille sur votre exemplaire une dédicace.

    Et pour accompagner de façon sonore cette présentation, voici en podcast l'émission "Ils font bouger la Franche-Comté" de France Bleu Belfort Montbéliard, à laquelle j'ai eu le plaisir de participer le 18 janvier, lors de la matinale.


    votre commentaire
  •  Sortie imminenteTrès bientôt, aux éditions Jacques Flament, paraîtra mon troisième opus et j'en suis tout heureux !

    Il a à voir avec ÇA... Y sont même inclus trois (sur des dizaines) des textes de cette rubrique. Les autres proviennent (après révision générale) de mon ancien blog (d'où ils ont subrepticement disparu) ou ont été écrits avant ou exprès (un bon tiers d'inédits). En revanche, vous n'y trouverez aucun des croquis de ma fille mais les habitués du blog reconnaîtront sa patte puisqu'elle a accepté après moult et insistantes prières, pour mon plus grand plaisir, de se charger de la couverture. Et je dois dire que lorsque mon éditeur Jacques Flament a validé et adopté son illustration pour l'ouvrage, cela a été un grand moment de fierté.
    Encore un peu de temps et je lève le voile...

    Et pour l'occasion, j'en parlerai à la matinale de France Bleu Belfort Montbéliard, le 18 janvier à 06 h 50, puisque Florent Loriol me fait l'honneur de m'inviter pour sa rubrique "Ils font bouger la Franche-Comté"


    votre commentaire
  •  

    Carver en exergue de ce recueil de nouvelles, c'est l'évidence. Ici aussi, leParfait amour, chez Zonaires Editionss gens sont cabossés, perdus ou invisibles. Ici aussi, l'incommunicabilité mine les relations humaines. Des personnages seuls, sur le fil, en recherche d'eux-mêmes, en quête de sens, qui se cognent contre les murs, se cognent contre les autres (et leur insondable et ontologique étrangéité).
    Fabienne Rivayran se penche sur nous, sur notre voisin, sur ceux qu'on ne voit pas et pose un regard aigu sur notre condition. Un regard lucide, sans concession mais qui n'a rien d'accablant, car l'auteure se garde bien de s'immiscer. Elle accompagne, elle se met à la place de. Et c'est sans doute là que réside la principale réussite de ce recueil, dans la faculté qu'a la nouvelliste de se mettre dans la tête de ses protagonistes, de suivre les linéaments de leurs pensées en se posant sur tel élément du décor, en s'attardant sur un menu ou sur la couleur d'une robe, en revenant aux préoccupations des personnages. La nouvelle "Deux jours sans rien faire" est à cet égard un modèle de maîtrise car il en faut de la maîtrise pour rendre l'état de conscience d'un personnage, sinuer dans les méandres de ses pensées, passer d'une observation simple à un souvenir, à une angoisse, sans qu'aucun artifice ni aucune ficelle n'apparaisse. C'est fluide, c'est cohérent et on touche à l'essentiel alors que rien n'est explicitement dit ni démontré.

    Parfait amour est un recueil de nouvelles de Fabienne Rivayran, paru chez Zonaires Editions, à se procurer ici.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires