• Un petit éclairage, ici, (et un retour !) sur le blog d'Erik Vaucey qui mérite le détour, non seulement parce qu'on y trouve, comme il est fréquent dans les blogs d'auteurs, certains de ses textes (dont je recommande chaudement la lecture), la plupart s'inscrivant dans le registre de la SF, qu'on y découvre, bien entendu, son actualité littéraire, mais aussi parce qu'il est résolument tourné vers les autres... Et dans le milieu des auteurs, très individualiste, cela est suffisamment rare pour être salué.
    Erik Vaucey consacre, en effet, une bonne partie de ses pages, à mettre en valeur ses consœurs et confrères nouvellistes (et j'ai eu le plaisir d'en être), par le biais d'entretiens vivants et bienveillants. L'opportunité d'additionner les expériences, les trajectoires, les "visions" et le rapport que chacun a avec l'écriture et le monde de l'édition. Il en découle un vaste et très instructif panorama sur la nouvelle, aujourd'hui, et la place qui lui est faite.
    Une initiative précieuse, donc, qui permet de mettre à l'honneur, la Nouvelle et une démarche généreuse de compagnonnage, que l'auteur poursuit par la création d'un groupe sur facebook, et d'une page d'actualités sur son blog.

    Le blog d'Erik Vaucey est indéniablement un blog à suivre ! 


    votre commentaire
  • L'association Calipso est menacée de disparition !

    J'ai souventCalipso needs you !, sur ces pages ou mes anciennes, évoqué le CAfé LIttéraire, Philosophique et SOciologique virtuel qu'elle a fondé et que son "pilier" (Patrick L'Ecolier) tient avec constance et talent, point de ralliement de maints auteurs, lieu d'échanges et de propositions littéraires enthousiastes et enthousiasmantes. J'ai souvent relayé les projets culturels, la plupart éditoriaux, qu'elle mène, certains auxquels j'ai eu le privilège et le plaisir d'être convié (les collectifs Zonaires) ou d'autres, tout aussi passionnants qu'elle a soutenus (ainsi de l'humaniste : Avant l'exil j'étais quelqu'un...). J'ai souvent, aussi, mentionné le très couru concours de nouvelles qu'elle organise et qui m'a valu, quatre années, de figurer dans les anthologies qui en ont découlé. C'est dire à quel point je suis attaché à Calipso et combien je mesure son importance dans notre système culturel. Alors que le milieu éditorial ambiant demeure ultracloisonné, Calipso offre un havre d'expression aux auteurs qui n'ont pas la "carte" ! Et cela mérite d'être protégé ! 

    Comme beaucoup d'associations, Calipso rencontre des difficultés de financement (subventions supprimées, etc...), elle lance donc pour subsister et traverser cette période délicate un appel à l'aide. 

    Un appel à l'aide dont vous connaîtrez toutes les modalités ici :

    Soutien à l'association Calipso

    Calipso compte sur nous... pour qu'on puisse encore compter avec elle !


    votre commentaire
  • Pattes de mouche et autres saletés - un superblog de Laurine Roux

    Des blogs d'auteur, il y en a beaucoup. On y fait sa petite promotion, y annonce ses publications, ses dates de signatures. On y raconte ses exploits, y partage ses expériences. On y donne son avis sur des sujets divers et variés, le plus souvent littéraires, y pousse ses coups de gueule, y livre son journal intime ou pas, ses chroniques de la vie d'un auteur. Et puis on y expose quelques uns de ses textes... Bref, à peu de choses près, ce qu'on peut trouver ici même, sur le blog que vous êtes en train de parcourir... et qu'on peut aussi retrouver, plus ou moins, sur Pattes de mouche, le blog de Laurine Roux.
    Oui mais, sur Pattes de mouche, il y a beaucoup plus et surtout l'essentiel ! Ce n'est pas seulement que ce soit brillant, réjouissant et profond, qu'on y découvre des textes après la lecture desquels on se sent plus intelligent - et rien que ça, tirer vers le haut le visiteur, suffirait à rendre ce blog indispensable - c'est surtout qu'on y assiste, ou du moins qu'on à l'impression d'assister, au processus de création lui-même. Laurine Roux nous invite à suivre deux de ses projets (Works in Progress, pour faire bien !), ses Carnets du Transsibérien et Walden, et nous confronte à ce qu'il y a de plus mystérieux : l'acte créateur. Elle nous offre, et c'est un privilège qu'elle nous accorde, de la suivre dans sa construction d'une oeuvre dont se dessinent au fur et à mesure les contours, se profilent les thématiques et où s'agencent déjà quelques pièces éclatantes et passionnantes.

    Pattes de mouches est un superblog et Laurine Roux une auteure à suivre absolument. Et il faut que ça se sache !

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique