• p 525 : le ver et la semelle creuse

    m'ennuie je m'ennuie je m'ennuie je m'ennuie tiens un ver de terre desséché échappé du bloc compost le pauvre ça pardonne pas déshydratation en règle c'est assez répugnant sur le parquet je vais chercher la pelle la balayette je ramasse et hop poubelle je remets les ustensiles à leur place et retour au salon je m'ennuie je m'ennuie je m'ennuie je tourne en rond pourtant j'ai des tas de trucs à faire tant que je sais pas par quoi commencer et inutile de me lancer alors que j'ai à peine vingt minutes devant moi je serai obligé de m'interrompre en plein milieu j'aime pas ça du coup je m'ennuie je m'ennuie je m'ennuie tiens il pleut mince c'était pas prévu faut que je change de chaussures que je choisisse des pas trouées des qui prennent pas la flotte je sais pas comment ils se débrouillent aujourd'hui les chaussures au bout de trois mois les semelles sont percées j'admets que creuses comme elles sont on peut pas s'attendre à autre chose que de la merde avant les semelles étaient pleines enfin je crois du moins elles prenaient pas l'eau aussi facilement c'est le sens de l'histoire le creux on nous vend du vide après à nous les pieds trempés bon ben y'a plus qu'à changer de chaussures alors j'opte pour les de randonnées qui sont pas encore percées c'est pas très classe mais j'aurai les pieds au sec et je préfère avoir les pieds au sec qu'être classe à vrai dire je m'en fous de la classitude ma fille elle est pas d'accord elle trouve que je devrais faire un effort personnellement j'estime que c'est du temps perdu le temps que tu cherches comment avoir un peu d'allure tu peux l'employer à des choses plus intéressantes par exemple là je tourne en rond dans le salon je regarde par la fenêtre et qu'est-ce que je vois madame Gardon qui sort frétillante comme un ah ah ça me fait toujours rire bref si je m'étais occupé de mon apparence j'aurais pas vu madame Gardon sur le trottoir ç'aurait été dommage d'autant qu'elle vient de se vautrer elle me fait penser au ver de terre que je viens de ramasser et expédier à la poubelle je me demande si elle s'est fait mal faudrait peut-être que je descende lui apporter mon aide elle est gentille madame Gardon même si elle est moche elle aussi comme quoi ça signifie rien je pourrais descendre et faire mon zorro tadam pas de souci j'arrive apparemment c'est pas la peine elle se redresse toute seule se frotte un peu le derrière regarde autour si on l'a vue elle est un peu honteuse et puis elle reprend son chemin en se tâtant les hanches sous la pluie parce qu'il pleut toujours je la suis des yeux et elle disparaît au coin de la rue je m'écarte de la fenêtre je m'ennuie je m'ennuie je

    p 525 : le ver et la semelle creuse


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :