• p 13208 : dans la roue le néant

    je tourne en boucle je recommence consulte mon blog le forum ma boîte mail facebook retour au blog des fois qu'un truc se soit produit pendant que j'étais sur facebook mais rien alors direction le forum et retour sur le réseau j'ai peut-être reçu un message une notification un signe de reconnaissance mon statut est resté vierge les gens se moquent de ce que j'écris je les comprends une photo de chat se répand suscite l'enthousiasme la dernière indignation du jour provoque un tombereau de réactions des insultes des vérités qu'on détient et assène des saloperies des invectives il y a eu les révoltés du Bounty on ne compte plus les révoltés de facebook si bien qu'on se demande pourquoi notre monde n'a pas encore sombré pourquoi il n'est pas meilleur avec autant de révoltés de certitudes de solutions des mots des mots ectoplasmes jetés dans un puits sans fond je clique sur mon blog j'ai eu un visiteur supplémentaire le compatissant je le remercie je lui souris je passe en revue ma messagerie retourne sur facebook j'aime un poème j'aime une nouvelle j'aime un livre j'aime un salon du livre j'aime qu'on m'aime ce n'est pas souvent pas autant que je le souhaiterais certains s'y risquent je les connais il n'y a jamais assez de "j'aime" et beaucoup trop de gens qui veulent qu'on les aime mais qui rechignent à aimer qui crient "aimez-moi bande de salauds" et qui sont eux-mêmes coincés du clic poing et pouce baissés faut pas déconner non plus la réciprocité est un gros mot pire que de vendre son âme on ne va pas s'abaisser à ça signaler un statut qui ne nous concerne pas lui prodiguer un petit intérêt qui nous manquerait un éclairage une lueur l'important est d'être aimé pas d'aimer je reviens à mon "journal" j'aime un événement je fatigue me lasse d'aimer des murs j'aime une page je partage on aime que je partage on s'indigne c'est à celui qui s'indignera le mieux qui saura le mieux qui pensera le mieux des contradictions du vide jeté dans le vide qui n'avance à rien ne mène à rien ce n'est pas grave c'est pour parler occuper la place répéter ce que tout le monde dit à longueur de temps et de pages et le clamer comme si on le disait en premier que de la gueule des postures on prend la pose il s'agit de le croire de s'en convaincre de le faire croire je retourne sur mon blog rien de nouveau je consulte mes mails rien de nouveau je repasse sur facebook on s'indigne on réclame de l'amour garde le sien pour soi se plaint du manque d'attention garde la sienne pour soi le monde s'enlise pareil je consulte mes mails je tourne je con je tourne tourne je tourne je con je tourne tourne tourne con tourne tourne tourne tourne tourne tourne tourne tourne

    p 13208 : dans une roue

    Par PenyulapAnna Frodesiak — https://en.wikipedia.org/wiki/File:The_Fairybread_Barnstar.gif, CC BY-SA 3.0,
    https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=48767635


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :