• J'ai déjà dit, ici, tout le bien que je pensais du blog d'Erik Vaucey et de son initiative de mettre à l'honneur la nouvelle et les auteurs, à travers des interviews vivantes. De semaine en semaine, le blog s'est imposé comme un passage incontournable pour tous les nouvellistes et amateurs de nouvelles. Il s'est, en plus et récemment, enrichi des nouvelles inédites de quelques auteurs, qui permettent de prolonger ces entretiens de la façon la plus agréable qui soit. J'ai ainsi proposé l'un de mes textes afin d'être, moi aussi, de la fête. Ma nouvelle s'intitule A longueur d'ondes (3ème prix à Montrouge en 2015) et vous pouvez la lire, ici, à la suite de l'entretien qu'Erik Vaucey a bien voulu me consacrer. 


    votre commentaire
  • Un article dans l'ER, sous la plume alerte de Sophie Dougnac, à propos de l'apéritif littéraire du 2 avril, à la médiathèque de Montbéliard, autour du Bunker 3 : 

    A propos de l'apéritif littéraire, dans l'Est Républicain du 3 avril 2016

    Cliquer sur l'image pour lire l'article sur le site de l'ER !

    Un excellent moment passé auprès des lecteurs et des membres de la médiathèque, dont Pascale Eglin qui a su mettre en valeur le texte par ses belles lectures. J'ai pour ma part, comme d'habitude, bafouillé et cherché mes mots mais heureusement, le public était bienveillant !
    Il est gratifiant de présenter son travail et de discuter autour... et je trouve toujours étonnant et réconfortant que cela intéresse des personnes, alors que je figure parmi les inconnus du bataillon des scribouillards... Cela requinque !


    5 commentaires
  •  

    Tous aux abris, à la médiathèque de Montbéliard, samedi prochain !

    Lectures et échanges, suivis d'un apéritif, autour du Bunker, troisième témoignage. Une expérience au fond du trou. Des rencontres post-apocalyptiques : un chamane insistant, une vidéaste amoureuse, un anonyme en moule-burnes, un incinérateur, une chauve-souris, un môme citrouille... et j'en passe. Saurez-vous résister à vos démons ? La réponse : samedi, dans le bunker !

    Et en avant-goût, les premières lignes du témoignage, ici, et une visite guidée des lieux, là, en douze étapes, plus une porte d'entrée vers les autres témoignages !

    À samedi !

     

    Et deux, trois mots supplémentaires (ce qu'on en a dit), ici et ici !

     

    Si ça, c'est pas de la promo ! 


    votre commentaire
  • Apéritif littéraire, à la médiathèque de Montbéliard, le 2 avril !

     

     

     

    J'aurai le plaisir de présenter Le bunker, troisième témoignage, lors d'un apéritif littéraire à la médiathèque de Montbéliard, le samedi 2 avril 2016, matin (10h30). Lectures et discussions autour de l'ouvrage avec le public, à prolonger autour d'un verre et d'un buffet franc-comtois. Et, en plus, tout le monde est convié !
    Un excellent moment en perspective, dont je me réjouis d'avance, organisé par Pascale Eglin et l'équipe de la médiathèque !

    Tous à vos agendas !


    votre commentaire
  • L'ennui, par JFE

     

     

     

     

    Le recueil autour de "l'ennui" et dont je parlais déjà ici vient de paraître aux éditions Jacques Flament. Une petite centaine de contributions comme autant de variations sur le même thème, où se côtoient artistes en tous genres et pas mal d'auteurs amis. Et vous savez quoi, j'ai le plaisir d'en être.

    Le livre est disponible sur le site de l'éditeur. Y'a qu'à cliquer !


    votre commentaire
  • Un petit mot, aussi, de la revue littéraire Harfang, dans son numéro 47 (nov 2015), à propos de L'anthologiste.

    Où l'on parle aussi de L'Anthologiste, dans la revue Harfang 

    Cliquer pour lire

    L'occasion d'éclairer le travail de cet éditeur numérique porté sur la nouvelle qui, face aux difficultés que rencontrent les petites structures éditoriales, a interrompu ses activités depuis des mois, mais dont les ouvrages sont toujours disponibles dans la plupart des librairies numériques, ouvrages parmi lesquels figurent deux anthologies (collection Histoires à lire...) auxquelles j'ai participé : Histoires à lire dans une salle d'embarquement (incluant ma nouvelle Fleurs blanches) et Histoires à lire sur le trône (incluant ma nouvelle La colère d'Achille).

    Où l'on parle aussi de L'Anthologiste, dans la revue Harfang        Où l'on parle aussi de L'Anthologiste, dans la revue Harfang

     


    votre commentaire
  • La revue littéraire et semestrielle Harfang consacre une page de son numéro 47 (novembre 2015) à la collection Le Bunker des éditions Jacques Flament.
    Un éclairage sympathique, par une revue de Haute Qualité Littéraire !

    Où l'on parle du Bunker, dans la revue Harfang

    Cliquer sur la photo pour lire !


    votre commentaire
  • Dans la revue Bloganozart (n°4), c'est "Open Air" pour mon "Rêve Mongol"

     

     

     

    Le n°4 de la revue littéraire Bloganozart vient de paraître et j'ai la chance de me trouver au sommaire avec une petite nouvelle qui prend l'air, intitulée Rêve Mongol. La revue me fait en outre l'honneur d'un portrait, signé Déborah Vincent, accompagné de la réédition de mon texte L'appel du large, 1er prix du 1er concours littéraire Bloganozart.
    Après le recueil A-Marée, sorti en avril dernier, voilà donc une aventure littéraire qui se prolonge, pour mon plus grand plaisir.

    Pour en savoir plus, allez ici ! Et , pour le commander (adresse : Association Bloganozart, 155 avenue Jean Jaurès, 75019 PARIS).


    votre commentaire
  • J'aurai le plaisir de rencontrer les lecteurs et de leur proposer mes ouvrages, Le bunker troisième témoignage et Import-Export, les 24 (après-midi) et 25 (la journée) octobre 2015, à l'occasion du salon des auteurs "Savoureusement Lire" organisé dans le cadre de la Foire aux livres et du mois du livre de Belfort, au centre des congrès ATRIA de la cité.

    Au salon "Savoureusement Lire", dans le cadre de la Foire aux Livres de Belfort

      Au salon "Savoureusement Lire", dans le cadre de la Foire aux Livres de Belfort

     


    votre commentaire
  • Alors que les duels littéraires vont bientôt commencer sur le site Nouveau Monde, dès le 12 septembre, et après que la liste des sélectionnés a été rendue, je me permets de partager quelques réflexions sur cette expérience de juré, à ce stade. Une expérience bien enrichissante qui permet de toucher du doigt la volatilité des goûts et des perceptions... 

    Dire d'abord qu'il y a trois textes qui se détachent, plébiscités par tous les jurés, trois textes parmi lesquels devrait, en toute logique, se retrouver le lauréat. Trois textes talonnés, cependant, par de sérieux challengers.
    Ces trois nouvelles figuraient parmi mes favorites (dans mes 8 premiers) mais n'étaient pas de celles que j'avais le mieux notées (l'une est tout de même arrivée 3ème de mon classement). Et j'ai été un peu surpris, de constater que l'un des deux textes qui m'avaient le plus séduit (l'autre arrivé 4ème de la sélection pourrait bien l'emporter sur le fil !) n'avait pas suscité le même enthousiasme chez tout le monde. Je me suis rassuré en constatant que ç'avait été aussi le cas pour d'autres jurés qui avaient particulièrement bien noté un texte sans que celui-ci emporte l'adhésion générale... ni la mienne. Ce qui relativise l'exercice... Il y a des écritures, des thèmes, qui "parlent" sans doute mieux à certains mais qui touchent moins universellement. 
    Ce qui m'a davantage surpris, c'est de ne pas retrouver dans la liste des 40 (les 32 sélectionnés + les 8 hors-compétition) 4 des nouvelles que j'avais placées dans mes 15 premières et d'y trouver d'autres qui m'avaient semblé plus approximatives. Du coup, j'ai parcouru à nouveau ces textes, en me demandant si j'avais "loupé" quelque chose mais mon point de vue n'a pas évolué. Toujours cette perception du lecteur si variable et cette subjectivité tellement imprévisible !

    Quelques considérations, aussi, sur les notations et la mienne en particulier.
    Chaque juré a évalué à sa façon, plus ou moins sévèrement, en utilisant une gamme plus ou moins large de notes possibles. 
    En ce qui me concerne, j'ai estimé les textes les uns par rapport aux autres et non de façon absolue en me référant à un modèle préétabli. J'ai donc attribué d'excellentes notes aux textes que j'ai préférés, puis de façon dégressive toujours relativement. Par ailleurs, j'ai été plutôt clément, et ai restreint mon champ de notation entre 5/20 et 19/20, ce qui a réduit l'amplitude de mes notes... et qui a peut-être, je m'en rends compte, desservi certains qui m'ont plu et qui sont passés à la trappe (l'écart entre ceux-ci et d'autres qui sont "passés" auraient pu être différents)... J'assume néanmoins. Je ne souhaitais pas mettre de note inférieure à 5, tant il me semble difficile de prétendre qu'il n'y a rien à sauver d'un texte. De la même façon, j'ai eu des difficultés à mettre plus de 18. Je m'y suis résigné afin de départager un peu mieux ma tête de classement mais je n'ai pu aller au-delà de 19, tant il peut toujours y avoir, selon moi, des points à améliorer. 

    Les duels vont donc commencer et les internautes vont pouvoir choisir leur nouvelle préférée sur le blog. Afin que cette expérience reste jusqu'au bout passionnante et que les résultats ne soient pas biaisés, j'espère (et c'est sans doute un vœu pieu) que chacun votera pour un texte et non pour un auteur et que cette joute littéraire restera littéraire et qu'elle ne deviendra pas le concours de celui qui a le plus d'amis virtuels ou de celui qui saura le plus mobiliser derrière son nom... 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique