• Lucien sort de sa zone de confort

    Lucien sort de sa zone de confortMax, toujours prompt à lui vouloir du bien et à partager ses bons tuyaux, fiabilité et étanchéité garanties, et ce en dépit de ses carences en plomberie, lui a conseillé de sortir de sa zone de confort.
    — J'ai appris ça, il faut pas hésiter à sortir de sa zone de confort, lui a-t-il dit, vautré sur son canapé, ce qui ne manquait pas de piquant et conférait à son propos un poids de fakir. 
    Quelques semaines auparavant, sa copine cordonnière l'avait quitté sous prétexte qu'elle avait trouvé meilleure chaussure à son pied et il peinait à s'en remettre. Lucien compatissait. Lui-même aurait eu du mal à se rechausser après une telle trahison. Et il n'apportait pas le même soin à ses pompes que son camarade. Max n'avait rien à envier à personne en cette matière ; il ne lésinait pas sur la qualité, brillait par ses choix de pâtes à enduire. Et pourtant... Les femmes étaient décidément difficiles à suivre. Bref, Max était dans ses petits souliers et, comme ça lui faisait un peu mal et lui serrait les orteils, il s'allongeait sur le divan d'une aide psychologique qui se moquait bien de savoir s'il cirait ses mocassins ou pas, du moment qu'il ne se les essuyait pas sur son cuir.
    — C'est ma directrice de conscience qui m'a révélé ça à la fin d'une séance, a-t-il poursuivi dans son désir d'épanchement. En plus, elle a de jolies jambes, a-t-il ajouté pour démontrer la pertinence de la suggestion.
    Lucien, qui est un homme ouvert d'esprit et prêt à toutes les expériences, pourvu qu'elles lui soient bénéfiques, en lui apportant par exemple un mieux-être ou la satisfaction d'un accomplissement personnel, et pourvu qu'elles soient légitimées par une parole experte, s'est dépêché de retenir la leçon et de se l'appliquer. Avec beaucoup plus d'énergie et de résolution que son pote Max – soyons miséricordieux : le pauvre encore sous le coup de sa rupture n'a pas les mêmes ressources mentales que lui – puisque, depuis deux mois, il évite de rentrer chez lui ; il dort sur son paillasson, à la porte de son appartement. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :