• Lucien porte le bouc

    Lucien porte le boucDepuis que Lucien a repris du poil de la bête, il porte le bouc.
    — Ouah, ça te va bien de porter le bouc, s'extasie son pote Max.
    — Mouais, c'est quand même un peu lourd. Surtout dans les escaliers... Ça traîne par terre ; du coup, je marche dessus.
    Max se gratte la tête. Il ne voit pas comment son copain pourrait marcher dessus, à moins d'être contorsionniste ou d'enfiler ses tatanes aux oreilles. 
    — Sans compter que ça pue... regrette Lucien.
    La vérification s'impose. Il en profite pour renifler. Ça sent le bouc, le fait est indéniable. 
    — Elle me rend chèvre, cette odeur.
    Et Lucien ne préférerait pas. Quand il songe au sort de celle de M. Seguin, il en a des frissons, les poils qui se dressent et la barbichette qui se raidit. Il se cabre, chasse ces idées noires. 
    — Ce qui serait bien, ce serait que je puisse le poser de temps en temps, ça me soulagerait.
    Il se souvient de l'effet que ça fait, quand il pose un lapin, se dit que la sensation procurée ne devrait pas être éloignée ; le poids en moins indéniablement lui simplifierait l'existence.
    — Je pourrais reprendre mon souffle et respirer un peu, poursuit-il.
    Max ne comprend rien à ce qu'il dit mais il veut bien faire un effort et semblant.
    — T'as qu'à le raser si ça te gêne.
    — Ben pourquoi ? J'ai pas froid, et puis, j'sais pas tricoter.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :