• La 14ème mort de Janka

    Après avoir débarrassé le ciel de sa pluie d’acide, Bazouf s’éteignit sur la cime du mont Jabor, point culminant de l’Outreterritoire, où pointait le crâne rasé de Janka. Il expira dessus, le décharna. Sous la brûlure des gouttes incendiaires, l’homme broncha. Il sortit ses mains de la cendre, s’appuya sur le sol qui s’échappait par les failles de son corps et se hissa sur la crête liquide. Il se leva, funambule sur le fil tendu entre les extrémités des parois du vent, et souffla son venin à l’oreille de Bazouf. Le poison descendit le long des pentes jusqu’à la steppe craquelée d’ennui. Le désert convulsa sous la vague, cracha sa déroute en vastes rafales de flèches lithiques, qui se délitèrent au contact de la chair de Janka, pétrifièrent son sang versé.

    La 14ème mort de Janka


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :